Congrès Andev 2021 : témoignage de Grégoire Ozanne, Montreuil

À la rencontre des acteurs de l’éducation dans les collectivités au congrès de l’Andev 2021. Premier volet avec Grégoire Ozanne, responsable du service propreté des bâtiments, restauration et vie scolaire, au sein de la direction de l’éducation de la Ville de Montreuil.

Pourriez-vous vous présenter ?

Je suis Grégoire Ozanne, responsable du service propreté des bâtiments, restauration et vie scolaire, au sein de la direction de l’éducation de la Ville de Montreuil.

Qu’attendez-vous de l’Andev ?

Je suis dans des services éducation depuis une vingtaine d’années et j’ai très rapidement connu l’Andev. J’ai participé à mon premier congrès de l’Andev en 2002, à Dijon. Je me suis immédiatement rendu compte à quel point j’en ressortais riche, tant en énergie qu’en connaissance. J’accède grâce à l’Andev à des ressources documentaires et à des échanges d’expériences qui m’alimentent au quotidien.

Qu’aimeriez-vous partager et mutualiser d’avantage avec des collègues d’autres communes ?

J’aimerais pouvoir conserver des traces des échanges, en particulier ceux qui sont informels. Les discussions à table lors des congrès sont une source d’informations précieuses dont on ne garde pas mémoire. D’un point de vue plus large, il nous serait utile de pouvoir documenter et partager davantage les différentes expériences que nous menons au sein de nos collectivités respectives. Le site de l’Andev a bénéficié d’un super travail mais ne répond pas aux enjeux d’ingénierie documentaire nécessaire.

Quel blocage dépasser dans vos fonctions ?

Nous sortons d’une période de bazar de près de 18 mois lors de laquelle nous avons dû assurer la continuité du service public dans des conditions compliquées. J’encadre un service qui comprend les ATSEM. Nous travaillions avant la crise sur une charte, pour la faire évoluer, pour la faire vivr. Nous l’avons un peu laissé tomber pour faire face aux urgences. C’est une déception et j’ai la volonté de reprendre ce travail sur le métier des Atsem, leur place dans l’école car je considère qu’elles y jouent un rôle essentiel.

Avez-vous un projet à partager avec vos collègues ?

Un des projets du mandat en cours est de permettre un retour en gestion publique de la restauration scolaire. L’idée est d’avoir un service qui soit transversal et qui permette aux enfants de mieux manger et à l’approvisionnement d’être plus responsable. Ce projet sera intéressant à suivre et à documenter.

Propos recueillis par Benjamin Gentils.